Actualités
Bleidi Kamorh1
4 août 2017

Bleidi Kamorh, répétition publique

Le 4 août dernier, la veille de la dernière manche du championnat national des bagadoù à Lorient, les sonneurs des Bleidi Kamorh...

> lire la suite
Rejoignez Ti Douar Alre

Les adhérents de Ti Douar Alre sont des associations, des membres actifs qui participent aux activités régulières ou ponctuelles, des individuels qui soutiennent la démarche et les activités de l'association.

Le montant de la cotisation est fixé à 15 € pour un membre individuel et à 20 € pour les associations.

Adhérer à l'association

Inscrivez-vous à la newsletter

Partager +

Arts et traditions populaires

 

Le patrimoine rural : un patrimoine matériel et immatériel

Situé entre terre et mer, le Pays d’Auray possède un patrimoine ethnographique d’une rare diversité. Les expressions maritimes et paysannes, avec leurs nuances et spécificités, se sont essentiellement révélées à travers :

  • le bâti,
  • le mobilier,
  • les objets usuels,
  • les costumes,
  • les coutumes et croyances.

Les pièces emblématiques de l’art populaire, de par leur signification culturelle et leur valeur artistique, demeurent de véritables marqueurs de l’identité bretonne.

 

Une commission scientifique pour mieux conserver et transmettre

La commission « Arts et traditions populaires » a pour but, conformément aux statuts de l’association, de proposer au conseil d’administration de Ti Douar Alre les axes et les actions permettant de valoriser le patrimoine en Pays d’Auray. Cette commission est amenée à œuvrer avec les autres commissions de Ti Douar Alre qui, par nature, lui sont complémentaires.

En lien avec les institutions culturelles du pays, et dans le but de mieux faire connaître et transmettre les richesses du patrimoine rural, sont ainsi proposées plusieurs manifestations ouvertes à tous :

  • des conférences,
  • des visites guidées,
  • des journées d’étude,
  • des expositions.

Cette commission a vocation scientifique. Elle bénéficie des contributions et de l’expertise de spécialistes reconnus (historiens, conservateurs, linguistes…). En réunissant quelques acteurs expérimentés dans le cadre de commissions thématiques, elle collecte les données et les classifie dans une base patrimoniale informatisée.

Galerie