Connexion
FR | BR
Partager +
  • Yvon Palamour
  • Découverte de la plaque, Centre de Musique Traditionnelle Yvon Palamour
  • Découverte de la plaque, Centre de Musique Traditionnelle Yvon Palamour
14 décembre 2018

Samedi 8 décembre : Hommage à Yvon Palamour

Le samedi 8 décembre, Ti Douar Alre et l'Institut Culturel de Bretagne, ont rendu un hommage particulier à Yvon Palamour, ébéniste et sonneur de renom.

En présence de sa famille et des quelques 80 invités présents (ébénistes, sonneurs, musiciens, élus...) dans les locaux de la maison de pays - un lieu de transmission de la culture populaire au pays d'Auray - , Daniel Carré, président de Ti Douar Alre a rappelé l'itinéraire et les moments forts de la vie d'Yvon qui fut un amoureux de la Bretagne, un musicien (sonneur de bombarde et binioù de talent), un passeur de mémoire.

Fabrice Lothodé, directeur et enseignant, après avoir présenté le Centre de Musique Traditionnelle et son fonctionnement depuis 7 ans, a mis en évidence la logique qui a conduit Ti Douar Alre à le placer sous le parrainage de Yvon Palamour : maîtriser la technique, puiser dans la tradition populaire, la faire sienne et la transmettre; une démarche que deux jeunes élèves du Centre ont brillament illustrée.(cf. vidéo ci-dessous)

Patrick Malrieu, président de l'Institut Culturel de Bretagne a à son tour présenté ce qui a été la concrétisation de tout un travail de collectage, de recherche et d'analayse d'Yvon Palamour ébéniste, concernant les meubles peints de Bretagne. Ceci a conduit à l'édition d'un volumineux ouvrage par l'Institut Culturel. 

 

Le Centre de musique traditionnelle Yvon Palamour en quelques mots

      Le Centre de musique traditionnelle est une des composantes de Ti Douar Alre, maison de la langue et de la culture bretonne au pays d’Auray ; il fonctionne depuis 7 ans et accueille, chaque année 18 à 19 élèves d’âge très divers : des enfants, des jeunes, des adultes issus, pour la plupart, d’autres centres de formation (bagadoù, par exemple) ou bien encore des sonneurs qui, sans appartenir à aucune formation musicale, souhaitent se perfectionner.

     Fabrice Lothodé, sonneur de bombarde bien connu, penn-soner de la Kevrenn Alre pendant des années, dirige le centre, y coordonne les activités et assure l’enseignement : un cours individuel (30 min) par semaine, des stages, des ateliers (couple biniou-bombarde, orgue bombarde, chant traditionnel, polyphonie…), master-classes conduites par des spécialistes, des hommes de la tradition. À noter que cette organisation, ce fonctionnement se font dans une collaboration étroite avec l’Académie de Musique et d’Art sacré de Ste-Anne-d’Auray. Les ateliers, dont certains sont également ouverts à des participants extérieurs à la structure (se renseigner auprès de Ti Douar Alre), sont une occasion de décentraliser… le centre ; en particulier lorsqu’il s’agit de travailler le duo bombarde et orgues, les ateliers se tenant alors, selon un calendrier fixé et en collaboration avec plusieurs organistes titulaires des instruments locaux (Auray, Étel…).

     Le centre de musique se donne un double objectif : permettre aux musiciens qui le souhaitent de se perfectionner dans la technique des instruments — tout spécialement le biniou et la bombarde ; favoriser la transmission de la tradition en générant des rencontres entre les générations de sonneurs. En faisant de la sorte, il se place tout à fait dans la continuité de ce que fut l’action d’Yvon Palamour : apprendre, se perfectionner, s’enraciner dans la tradition avec un esprit curieux et ouvert, transmettre.

 

Cours de bombarde :

Vidéo Fabrice et Hoel 

 

VIdéo complète Ewan 

 

Presse : 

- Yvon Palamour. L'ébéniste musicien. Article du 9 décembre 2018, Le Télégramme

- Un parrain pour le Centre de Musique Traditionnelle. Article du 10 décmbre 2018. Ouest France